Éthiques et mauvaises pratiques de publication

 
La Revue Internationale du Chercheur manifeste son engagement vis-à-vis de de la communauté académique, en vue de garantir les valeurs de l'éthique, la transparence et la qualité de publication. Le plagiat est strictement interdit. Avant leur examination, les documents reçus sont vérifiés par un programme logiciel de détection de plagiat Urkund, fourni par le CNRST (Centre Nationale pour la Recherche Scientifique et Technique). Dans ce sens, tout document plagié fera objet d'une annulation. Lors de la signature de l'accord de publication, les auteurs doivent garantir l’originalité de l'article et des documents associés. Ces derniers, ne doivent en effet, ni porter atteinte aux droits d’auteurs liés à d’autres écrits, ni être soumis ou publiés précédemment. D’autant plus, l’accord signé doit faire objet d’un consensus de tous les auteurs. L’éthique de publication dans la revue prend en considération  des normes éthiques importantes pour les parties concernées, y compris les auteurs, les éditeurs et les pairs examinateurs.
 
Décisions de publication
Le rédacteur en chef est responsable de décider lequel des articles soumis à la revue doit être publié. Les auteurs doivent suivre les instructions de la revue et sont contraints par les exigences légales en vigueur concernant la diffamation, la violation du droit d'auteur et le plagiat. Le rédacteur en chef peut s'entretenir avec d'autres rédacteurs ou réviseurs pour prendre cette décision. Téléchargez le formulaire de transfert de droits d'auteur
 
Obligations des rédacteurs
Les rédacteurs ont la responsabilité entière, et le pouvoir complet de rejeter ou accepter un article. La décision du rejet ou d'acceptation doit être faite avec toute neutralité, dans la mesure où les rédacteurs en chef ne doivent avoir aucun conflit d'intérêt par rapport aux différents articles. Ils ne doivent, évaluer les articles que par rapport au respect des règles de fond et de forme exigées. Les éventuelles erreurs constatées font par ailleurs, objet d'une correction ou de rétractation, tout en préservant l'anonymat des évaluateurs. Les éditeurs doivent préserver la confidentialité de toute information relative aux manuscrits soumis, ils doivent ainsi les évaluer de manière objective et non discriminatoire. 
Les documents soumis et non publiés, ne doivent pas être utilisés à d'autres fins de recherche, sans avoir le consentement écrit de leurs auteurs.


Obligations des examinateurs: 
 La Revue Internationale du Chercheur, salue fortement le soutien et les efforts de révision des articles, fournis par les examinateurs. Ces derniers, doivent en effet, assurer leur tâche d'évaluation de manière confidentielle, neutre et objective.  L'examinateur doit ainsi, suivre toutes les sources ou documents non cités, ayant déjà fait objet d'une publication. Le rédacteur en chef, s'occupe de la prévisualisation  de chaque article avant de l'envoyer aux examinateurs. Notre système d'évaluation, fait recours à un logiciel de plagiat qui vérifie l'originalité des papiers. Dans le cas de constatation d'une ou plusieurs parties plagiées non détectées par le logiciel, l'examinateur pourra en informer l'éditeur. 
Les examinateurs de la Revue Internationale du Chercheur, sont invités à évaluer les articles sur la base d'un certain nombre de critères d'évaluation mentionnés dans la grille d’évaluation et à laisser leurs commentaires dans le manuscrit lui-même. Ces commentaires, sont importants pour l’amélioration de la version finale de l’article et pour la formation des auteurs. Il est ainsi amené à prendre l'une des décisions suivantes: 
- Accepter tel qu'il est;
- Accepter avec modifications mineures;
- Accepter avec modifications majeures; 
- Rejeter;
Les articles de la revue, font objet d'une relecture avant d’être publiés, et les examinateurs ne sont en aucun cas obligés de corriger ou marquer les erreurs de langage, ou les fautes de frappe.  La révision est indeniablement un acte précieux et noble, nous ne pouvons  en aucun cas le compenser. 
En effet, les examinateurs sont priés de revoir la politique de révision de la revue avant de réviser tout article. 


Obligations de l'auteur 
Les auteurs doivent suivre les instructions de la revue et sont contraints par les exigences légales qui seront alors en vigueur concernant la diffamation, la violation du droit d'auteur et le plagiat. Ils s'engagent dans ce sens à ne soumettre que des travaux originaux. Toutefois, les manuscrits soumis et les recherches déjà publiées sont inacceptables et non conformes à l'éthique. Ils doivent en effet, inclure suffisamment de détails et de références à des fins de réplication. Seules les citations contribuant de manière significative au travail, doivent être mentionnées dans les documents. 
 Les auteurs correspondants assument l'entière responsabilité du contenu et de tous les aspects juridiques de leurs manuscrits.  Ils doivent ainsi, communiquer tout financement ou soutien financier applicable à la recherche, tout en mettant le point sur la relation du bailleur de fonds à la contribution. 
En cas de détection d'erreur dans un manuscrit déjà publié, son auteur s'engage à informer l'éditeur en la matière.